Communiqué du 25 mars 2016 : Nucléaire, ni civil, ni militaire !

41ème Anniversaire de la victoire contre le projet de centrale nucléaire d’Erdeven

Dimanche 3 Avril 2016, nous célébrerons à Etel (56) la « Main Verte », devenue le symbole de la lutte antinucléaire en Bretagne et ailleurs.

main verte erdeven 1975Le 30 mars 1975, 15 000 manifestants marchaient vers Erdeven à l’appel du CRIN (Comité Régional d’Information Nucléaire) pour montrer leur détermination contre le projet de centrale nucléaire. Après plusieurs mois de mobilisation populaire, ce projet était finalement mis en échec.  Pour symboliser cette victoire et marquer les mémoires, une « Main verte » fut érigée aux abords immédiats du massif dunaire d’Erdeven.

Pour ce 41ème anniversaire, l’association Stop nucléaire 56 / Trawalc’h, rappelle que la lutte antinucléaire  est une lutte contre le nucléaire civil et militaire. En effet, le nucléaire est au cœur de trois stratégies : industrielle, politique et militaire. Nucléaire civil et militaire sont indissociables et  mettent en péril l’humanité toute entière.

arton4814-6e24a
Explosion d’une bombe atomique aérienne de 914 kilotonnes, le 3 juillet 1970 à 18h30, au dessus de l’atoll de Moruroa (essai Licorne). La photo a été restaurée / CC Pierre J (via flickr).

La mise en place du complexe industriel nucléaire français, dans ses dimensions à la fois civile et militaire, a été une décision politique, au nom de la grandeur de la France dans le monde… Entre 1960 et 1996, la France a réalisé plus de 210 essais nucléaires dans le Sahara algérien et en Polynésie française. Les retombées radioactives sont toujours présentes, mais passées sous silence. A Moruroa, les essais nucléaires ont laissé derrière eux des centaines de kilos de Plutonium dans le sous-sol. Ces substances seront neutralisées dans… 240 000 ans.

50 ans après le premier tir nucléaire atmosphérique sur l’atoll de Moruroa, en Polynésie française (2 juillet 1966), 30 ans après la catastrophe de Tchernobyl (26 avril 1986) et 5 ans après la catastrophe de Fukushima (11 mars 2011), ce sont toujours les populations civiles qui sont les premières victimes.

Moruroa Masque à gaz après exposition à un tir.
Moruroa Masque à gaz après exposition à un tir.

Le nucléaire civil n’est pas « propre » !

Les essais nucléaires français dans le Pacifique n’étaient pas « propres » !

La « simulation » de micro-explosions avec le Laser Mégajoule (au Barp, près de Bordeaux) n’est pas propre !

Les réacteurs des sous-marins nucléaires ne sont pas propres !

Arrêt immédiat du nucléaire civil et militaire, énergie de destruction massive !

PROGRAMME :

10h30 : Vélorution. Départ : Rdv devant le cinéma La rivière à Etel. Balade jusqu’à la Main verte au lieu dit Kerouriec à Erdeven puis retour au cinéma d’Etel vers 12h.

12h00 : Pique-Nique sur la plage du Pradic.

14h00 : Documentaire « Bons baisers de Moruroa » (52 minutes) du réalisateur Larbi Benchiha. La projection sera suivie d’une discussion / débat en présence de :

  • Gilbert Nicolas qui, en 1973, s’était rendu à Moruroa avec le voilier Fri pour contester les essais nucléaires.
  • Université Européenne de la Paix.

16h00 : Goûter gourmand.

—————————————————————————————–

Contact presse : Alain Rivat 06 65 72 31 66 / contact@stop-nucleaire56.org